La vente en vrac d'huile d'olive : Quelle est la législation ?


La Vente En Vrac D'huile D'olive Quelle Est La Législation

En principe, toute denrée alimentaire peut être vendue en vrac dans des rayons dits classiques, sous réserve que l’équipement soit adapté afin que les produits ne soient pas altérés et restent propres.  

1)      LES SPÉCIFICITÉS POUR L’HUILE D’OLIVE

Pour l’huile d’olive, la législation est plus stricte. En effet le remplissage devant le consommateur est toléré dans un contenant fourni par le vendeur, sous réserve que celui-ci soit étiqueté correctement c’est à dire contenant toutes les mentions obligatoires. De plus au terme du remplissage le vendeur doit appliquer une collerette d’inviolabilité afin de garantir l’intégrité du produit.

 En clair le remplissage de la bouteille d’huile à partir de la « fontaine à huile » doit se faire sous les yeux du consommateur, par les soins du/des vendeur(s) avec le contenant fourni par ce dernier. Une fois remplie , la bouteille doit être étiquetée puis scellée. Enfin lorsque le produit est consommé, le consommateur peut revenir avec la bouteille achetée précédemment et renouveler l’opération.

2)      LE NUMERO D’AGREMENT.

Avant toute chose, pour pouvoir procéder au remplissage des bouteilles en magasin, le commerçant doit faire la demande d’un numéro d’agrément auprès du service France Agrimer de sa région. Il s’agit-là d’une simple procédure administrative. Une fois le numéro d’agrément obtenu, celui -ci doit être reporté sur les affiches Prix ainsi que sur les étiquettes/collerettes apposées sur les bouteilles après remplissage.

 

 3)      L’AFFICHAGE.

Le commerçant doit fournir une bouteille vide avec un étiquetage correspondant au produit et cet étiquetage doit contenir toutes les mentions obligatoires. Chez « Le temps des oliviers » nous avons choisi d’utiliser une collerette à apposer sur la bouteille une fois remplie. Cette collerette contient toutes les mentions obligatoires.  De la même manière à proximité immédiate de la « fontaine à huile » un écriteau ou une affiche doit comporter : la dénomination de vente (huile d’olive vierge extra, origine, bio ou pas etc…) ainsi que le prix de vente à l’unité et au litre.

 4)      LA TRAÇABILITÉ.

Il doit être possible d’identifier à tout moment ce à quoi correspond le contenu de la fontaine à huile, avec quel produit elle a été remplie et à quel moment. Il est donc important de tenir à jour un cahier sur lequel doivent être collées les étiquettes des bidons d’huiles utilisés pour remplir la fontaine à huile et y apposer la date de remplissage de la fontaine. Cette procédure est classique, elle est notamment suivie dans les rayons frais (poissonnerie, charcuterie….).  De plus, il est important de reporter la DLC du bidon utilisé pour remplir la fontaine sur la fiche produit qui accompagne le fût afin d’en informer le consommateur.   

 En cas de contrôle, la DGCCRF s’assurera en priorité que le contenu du fut correspond bien avec ce qui est affiché d’où l’intérêt d’être en permanence à jour.

 Si vous êtes un magasin biologique et que vous êtes intéressé par la vente en vrac d'huile d'olive biologique rendez vous ici afin de découvrir notre solution facile à mettre en place et complètement gratuite.